Apprendre le latin avec la Vulgate, lectio quinta decima



  • Bonjour,

    Je tiens d’abord à m’excuser d’intervenir si tard ; une rupture dans mes habitudes m’a conduit à cesser de poster mes progrès à chaque nouveau chapitre. Je n’ai cependant pas arrêté d’utiliser la méthode, même si mon rythme s’est sensiblement ralenti.
    Je posterai les coquilles que j’ai trouvé dans les précédents chapitres lorsque j’aurai près de moi le cahier dans lequel les exercices ont été faits. (Je n’en n’ai pas trouvé dans les chapitres 13 et 14)

    Pour le chapitre 15 :

    Dans l’exercice 3, le dernier verbe de la première série est conjugué à une différente personne dans l’énoncé et la correction (inveniatis, qu’ils trouvent).

    Dans l’exercice 5, le premier verbe obéit au cas de figure précédent. (sint, que je sois).

    Dans l’exercice 9, phrase 23, je ne crois pas qu’il s’agisse d’une erreur, mais je ne peux pas m'expliquer que le verbe de la subordonnée ne soit pas au subjonctif. Pourriez-vous m’expliquer pourquoi ?
    Aqua ita impleta erat, ut videri non potuit.

    Je peux donc vous donner mon sentiment général sur la méthode. Je n’étais pas débutant lorsque j’ai commencé à l’utiliser, puisque j’avais fait du latin durant mon collège et mon lycée, bien qu’ayant presque tout oublié (je suis aujourd’hui étudiant). Je l’ai lu en parallèle à la méthode Orberg dont je viens de finir le premier tome. Elle a donc présenté dans mon cas un complément solide à cette dernière, et m’a permis d’approfondir la grammaire, notamment grâce à ses renvois vers Petitmangin.
    Sans Familia Romana, elle aurait probablement paru un peu sèche, revanche de sa concision.
    Je pense qu’elle m’a été utile. En emportant l’aspect fastidieux de l’apprentissage de toute langue, celui de des formes et des conjugaisons, elle a permis à FR de rester simple et plaisante.
    J’ai en outre, grâce à son vocabulaire ciblé, pu lire les premiers chapitres de l’évangile de Marc en ayant à peine recours au dictionnaire. Elle a donc rempli pour moi son office.

    Bonne journée à vous,

    Jules.



  • Je vous remercie énormément d'avoir pris le temps de signaler les problèmes. La phrase 23 (et 22, de surcroît) était en fait une erreur assez grossière, attribuable à un remaniement de la phrase sans relecture. Le verbe devrait être au subjonctif (posset).

    Il est vrai que la méthode n'est pas conçue pour être plaisante, donc elle ne peut pas faire concurrence à Familia Romana à cet égard. Mais si elle vous a permis de lire l'évangile de Marc, le but est atteint. Est-ce que vous vous êtes servi des commentaires sur le texte de l'évangile qu'on retrouve après la dernière leçon?



  • Les commentaires m'ont effectivement aidé. Je suis heureux d'avoir modestement pu contribuer au cours. Je me souviens avoir trouvé d'autres coquilles dans certaines autres leçons. Je vous les signalerai lorsque j'aurai retrouvé mon cahier.



  • En lisant l'évangile de Marc, avez-vous rencontré les mots qui dont la définition n'avait pas été donnée soit dans les leçons soit dans les commentaires? Je me souviens d'avoir trouvé difficile d'être exhaustif et certains mots m'ont certainement échappé. Avez-vous rencontré des passages difficiles qui auraient pu être mieux expliqués dans les commentaires?



  • Je n'ai pas eu de problème pour l'instant. Si cela arrive, je vous le dirai.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.