Synthèse vocale en latin



  • Un excellent moyen de perfectionner son latin est d'écouter des audiobooks. À mon avis, écouter du latin parlé est un exercice indispensable pour apprendre à suspendre son jugement en écoutant la phrase latine, comme l'écrit le professeur Hale dans son livre L'art de lire le latin, c'est-à-dire conserver en mémoire le sujet, les compléments et le verbe pour rassembler le tout de manière fluide et naturelle sans devoir s'arrêter pour réfléchir. Il s'agit d'acquérir des habitudes et des réflexes qui nous permettent de comprendre automatiquement sans traduction mentale.

    Malheureusement, il existe très peu d'enregistrements vocaux en latin. Donc, je me suis demandé s'il existe un logiciel pour en faire automatiquement par synthèse vocale.

    La synthèse vocale de Google a une voix "latine", mais elle est en réalité la voix italienne, qui ne prononce pas correctement certaines consonnes et ne tient pas compte des règles de l'accent tonique.

    La seule alternative est la voix latine de Espeak. Espeak a en fait deux voix latines: la voix native "la" est celle d'un robot enivré, mais la voix "mb-la1" est beaucoup meilleure. Mais celle-ci a des problèmes de compatibilité et elle ne prononce pas certaines syllabes. Donc, jusqu'à ce que ces problèmes soient résolus par les développeurs, la seule voix latine est celle du robot enivré. On s'y habitue facilement et on finit par comprendre très bien, même si elle n'est jamais vraiment agréable à écouter.

    Pour créer un audiobook avec Espeak, il faut d'abord ajouter des macrons à son texte. Les macrons sont nécessaires pour permettre à Espeak de placer l'accent tonique sur la bonne syllabe. Heureusement, il y a un outil qui peut le faire automatiquement: il s'appelle Macronizer. Cet outil accepte une quantité limitée de texte, donc il faut diviser son texte en plusieurs parties pour le passer au complet.

    Une fois le texte macronisé, on fait la commande suivante pour le transformer en fichier audio:

    espeak -v la -s 100 --stdout -f texte.txt | ffmpeg -i - audio.ogg

    Vous aurez compris qu'il vous faut aussi le logiciel ffmpeg (ou un logiciel semblable qui est capable d'encoder des données sonores, par exemple lame.). Si vous préférez le format mp3, terminez le nom du fichier en .mp3 plutôt que .ogg. On peut varier la vitesse avec l'option -s. Par exemple, "-s 120" pour une voix plus rapide. Faites "espeak --help" pour connaître toutes les options.

    Au début, la voix robotique m'était insupportable. Mais au bout de quelques minutes, je me suis aperçu que je pouvais distinguer parfaitement chaque son. On s'habitue assez rapidement et on finit par oublier ce désagrément.



  • @daniel a dit dans Synthèse vocale en latin :

    À mon avis, écouter du latin parlé est un exercice indispensable pour apprendre à suspendre son jugement en écoutant la phrase latine, comme l'écrit le professeur Hale dans son livre L'art de lire le latin [...]

    Ce livre est merveilleux. Je comprends maintenant très bien le danger de faire des versions et thèmes pour apprendre le latin. Je vais donc m'assurer de pouvoir comprendre aisément la latin parlé de niveau débutant (par exemple avec des audiobooks) avant de continuer à lire avec les textes de la méthode de Petitmangin (et autres Textes latin du programme). Je ne ferai donc pas les autres séries exercices de Petitmangin de la même façon que j'ai fait la première série d'exercices. Je vais plutôt utiliser la méthode de lecture indiquée dans ce livre du professeur Hale.

    Merci Daniel.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.