Hérodote en traduction latine



  • On trouvera en primeur sur Gutenberg les Histoires de Hérodote en traduction latine. L'écrivain grec Hérodote a été surnommé le père de l'histoire. La traduction latine dont il est question ici est de difficulté intermédiaire.

    0_1522095328236_298475.jpg



  • Les traductions latines des oeuvres grecques sont la preuve de la primauté du latin en occident. On a toujours considéré le grec comme une composante importante des humanités, mais on accorde plus d'importance au latin comme langue universelle des hommes éduqués.

    D'autres langues devraient être connues des érudits, en particulier l'hébreu. Mais cela reste du ressort des savants que de connaître plusieurs langues anciennes. Pour l'homme moyen qui s'intéresse aux humanités, il est plus profitable de concentrer ses énergies sur l'étude du latin pour connaître cette langue à fond, plutôt que répartir son temps limité entre plusieurs langues et n'en connaître aucune assez bien pour la lire couramment. C'est dans cet esprit qu'on a fait des traductions latines des grands écrivains grecs, comme l'Odyssée et l'Iliade de Homère, Platon et même Shakespeare. On voyait le latin comme vecteur non seulement de la civilisation romaine, mais comme langue universelle de toutes les humanités occidentales.

    Aujourd'hui, dans les études anciennes, les deux langues ont le même statut et certains ont tendance à accorder plus de poids à la langue grecque comme vecteur de la civilisation antique, au mépris de la civilisation européenne qui l'a suivie et dépassée, et qui s'exprimait en latin. Le problème de la discipline des études anciennes est qu'elle a rompu la continuité entre le monde ancien et le monde moderne. Elle étudie le monde ancien comme un spécimen sous une loupe, mais elle ne veut pas se laisser influencer par lui. Par exemple, on étudie les oeuvres des philosophes grecs, mais on ne fait pas de philosophie, car cela relève d'une autre discipline universitaire. Paradoxalement, la discipline des études anciennes finit par nuire aux humanités gréco-latines.



  • @daniel a dit dans Hérodote en traduction latine :

    Pour l'homme moyen qui s'intéresse aux humanités, il est plus profitable de concentrer ses énergies sur l'étude du latin pour connaître cette langue à fond, plutôt que répartir son temps limité entre plusieurs langues et n'en connaître aucune assez bien pour la lire couramment.

    Bien dit. Cela me prend déjà tout mon change pour réussir à trouver le temps nécessaire à l'étude du latin. Et cette étude s'étend tout de même sur plusieurs années. Il n'y a pas de formule magique. Je ne vois pas comment je pourrais apprendre le grec par dessus cela ...



  • Voici une page qui recense de nombreux ouvrages traduits du grec au latin:

    https://vivariumnovum.it/risorse-didattiche/propria-formazione/versioni-latine-classici-greci-con-originale-fronte


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.