Étymologies de Saint Isidore de Séville



  • Saint Isidore de Séville (6e siècle) a été appelé le dernier savant du monde ancien. Son chef d'oeuvre est une sorte d'encyclopédie qu'on appelle les Étymologies ou le Origines. C'est une sorte de synthèse, écrite en latin, de tout le savoir des anciens. Il a été retranscrit pour l'internet et on peut le consulter en entier sur LacusCurtius.

    L'idée d'une encyclopédie n'était pas mauvaise, mais l'ouvrage a eu l'effet pervers de faire croire aux lecteurs qu'ils n'avaient plus besoin des ouvrages des anciens. Donc, on a cessé de copier certains ouvrages qui ont été perdus. C'est surprenant si on considère la petite taille de l'ouvrage, soit environ 100 000 mots (comparable au Nouveau Testament) qui permet seulement d'effleurer les sujets traités. Ce qui rendait l'ouvrage populaire est la prétention de résumer tout ce qui valait la peine d'être connu en un petit format économique. À l'époque où un livre coûtait environ le même prix qu'une automobile aujourd'hui, on peut comprendre l'attrait de l'ouvrage d'Isidore.

    0_1523010512771_Isidoro_di_siviglia,_etimologie,_fine_VIII_secolo_MSII_4856_Bruxelles,_Bibliotheque_Royale_Albert_I,_20x31,50,_pagina_in_scrittura_onciale_carolina.jpg



  • Le texte me paraît plutôt simple à lire, que pensez-vous de la qualité du latin d'Isidore de Séville ?



  • Les idées exprimées sont simples et le niveau de la langue reste simple. Ce n'est certainement pas un latin littéraire. Plutôt une langue scientifique, neutre et sans expressivité. Je dirais même ennuyante.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.