Comment apprenez vous le vocabulaire ?



  • Pour ma part, j'utilise Anki, mais je me pose des questions sur la façon de rédiger des fiches. Et je voulais savoir comment vous faite pour mémoriser le vocabulaire ? Est-ce que vous apprenez des listes par coeur ? Quels informations mémorisez vous ? (le génétif et le genre pour les noms et les 5 formes pour les verbes ?)

    Merci pour vos conseils,

    Axel



  • Bonjour M. Rousseau,
    J'explique ici ma manière de procéder. Cependant, il manque des détails techniques importants concernant la façon de créer les cartes dans Anki, car je prenais pour acquis que les gens utiliseraient mon paquet, mais je ne devrais pas. Ma méthode n'est pas nécessairement idéale pour vous mais avec les informations supplémentaires que je vous donnerai bientôt, vous aurez, je l'espère, davantage d'inspiration pour créer des cartes bien adaptées pour vous.

    Je vous reviens là-dessus dès que possible.



  • Les fiches de vocabulaire sont bien pour les tous débuts, mais dès qu'on est capable de comprendre ce qu'on lit, c'est bien d'apprendre le vocabulaire dans le contexte en lisant et relisant des textes à répétition, ou encore mieux en les apprenant par coeur.



  • Dans Anki, les deux types de cartes que j'utilisent sont :

    • Recto-Verso (ou "Basic and reversed") : pour mémoriser le vocabulaire
    • Cloze (ou "Cloze deletions") : pour mémoriser la grammaire

    Cartes de vocabulaire

    Pour le vocabulaire, j'utilise les cartes standard "recto/verso", mais en utilisant de multiples champs et non seulement les simples champs recto et verso qui viennent par défaut. Cela permet de remanier rapidement les cartes en modifiant uniquement les modèles "templates". Cela évite de devoir refaire les cartes une par une lorsqu'on se rend compte de certains problèmes de formatage. Je vous invite à regarder la dernière version de mes cartes de vocabulaire et de regarder plusieurs cartes différentes.

    Les deux premiers champs sont ceux qui viennent en standard, le champs pour le mot latin, et le champs pour la traduction française proposée dans la méthode de latin (dans mon cas Petitmangin). Pour chacun de ces champs, il y a un champs associé pour indiquer un indice. Pour aider à me rappeler de la traduction française, je ne mets généralement pas beaucoup d'indices. Cependant, l'indice est important pour l'inverse, c'est-à-dire pour aider à se rappeler du mot latin, car autrement il y a trop de "collisions". Par exemple, plusieurs mots latin signifient "pousser". Personnellement, lorsque je fais ma révision, je cache avec un morceau de papier l'indice pour tenter de me rappeler sans celui-ci du mot latin. C'est seulement si je ne me souvient pas du mot latin que je regarde l'indice. Si j'ai eu besoin de l'indice pour me rappeler, alors j'indique à Anki que j'ai eu de la difficulté en répondant "difficile". Je réponds très rarement "facile" à une carte. J'ai également ajouté à presque toutes les cartes le nombre de lettres du mot dans le même champs "indice". Cela est très utile également pour éviter les collisions et pour aider à se rappeler en cas de difficulté. Parfois, la première lettre et le nombre de lettres ne sont pas suffisants comme indices. Pour des mots qui me sont très difficiles à mémoriser, j'ai dû en ajouter davantage. Les indices sont particulièrement importants pour éviter de perdre trop de temps à la mémorisation.

    Les autres champs des cartes de vocabulaire ont rapport à la définition donnée pour le mot latin dans le dictionnaire Hatier. Le premier champs est pour indiquer la définition complète du dictionnaire. Ce champs n'est jamais affiché lors de la question (pour ne pas donner immédiatement la réponse!), mais uniquement lorsqu'on demande la réponse. Ce champs de définition n'est là qu'en référence, et on doit décourager d'apprendre quoi que ce soit par coeur à l'aide de celui-ci. Il n'est que pour donner une vue d'ensemble des autres sens du mot que l'on ne mémorise pas.

    Un autre champs est celui des exemples Latin donnés dans le dictionnaire Hatier. Ce champs n'est affiché (par le "template") que lorsqu'il faut se remémorer la traduction française. Ce champs est affiché (par le "template") avant celui de l'indice, cela peut aider à se remémorer la traduction du mot en le voyant dans le contexte d'expressions latines. Je me sers donc de cette information lors de ma révision avant d'avoir recours à l'indice. L'indice n'est qu'en dernier recours. Vous remarquerez qu'il y a des numérotations "2)" "4)" etc. en avant des exemples. Cela est dû au fait que ce n'est pas toute les définitions qui ont un exemple, et c'est pour permettre de retracer rapidement la traduction de l'exemple dans la définition complète donnée lors de la réponse (c'est utile surtout pour les mots ayant énormément d'exemples).

    Un autre champs sont les différentes définitions de ce mot en français données par le dictionnaire Hatier qui donnent une vue d'ensemble des différents sens. Il n'est affiché (configuré dans le template) que lorsqu'il faut se remémorer le mot latin.

    Ce qui est intéressant avec cette méthode, c'est que les cartes me seront longtemps utiles car je peux toujours exiger davantage, à mesure de mon avancement. Par exemple, je pourrais exiger éventuellement de bien traduire chacune des expressions latine données en exemple pour considérer une bonne réponse à la carte ...


    Cartes de grammaire

    Pour les cartes de grammaire, les "cloze deletions" sont appropriées au lieu de simples cartes recto-verso. L'avantage est de pouvoir créer des cartes très rapidement à partir de n'importe quelle phrase ou énoncé de grammaire. On peut faire plusieurs "cloze deletions" par carte. J'y ajoute un indique presque à chaque fois, par exemple la première lettre du mot. Voici un exemple de carte de grammaire que j'ai conçu à partir d'un énoncé à la section §56 de la grammaire de Petitmangin:

    §56 Remarques sur la voix active.
    1° Notre {{c2::conditionnel présent::temps}} se remplace par le {{c1::subjonctif présent, imparfait ou parfait::3 éléments}}; notre {{c2::conditionnel passé::temps}} se remplace par le {{c1::plus-que-parfait du subjonctif::temps}}

    Lors d'une révision, tous les "c1" seront cachés en même temps, et pour une autre révision, ça serait tous les "c2" qui seraient cachés. Il y a des séparateurs "::" pour séparer les champs. Le champs du milieu est la réponse, et le champs à droite est un indice (optionnel).

    Les cloze deletions sont expliqués plus en détails sur le site de Anki ...

    Il faut tenter de ne pas mettre plus de 3/4 "cloze deletions" par carte (c1, c2, c3, etc.), sinon, il y aurait quelques inconvénients. Il ne faut pas se fier aveuglément à mes cartes Anki pour la grammaire, car je ne les ai pas retravaillées pour les mettre au point. Il n'y a que les cartes de vocabulaire que j'ai retravaillées plusieurs fois et dont je suis maintenant satisfait.

    Déterminer ce qui vaut la peine à inclure dans un "cloze deletion" demande beaucoup de jugement et de réflexion. C'est un très bon exercice pour apprendre la grammaire.


    Pour mieux comprendre tout ce que j'explique, le mieux est d'ouvrir le paquet que je vous offre dans votre propre logiciel Anki, et d'explorer.

    J'espère que ces explications seront utiles.



  • Merci beaucoup pour vos conseils. Je ne connaissais pas les "cloze deletion". Cela me sera très utile pour la grammaire en effet.
    Je dois avoir que pour beaucoup de cartes de vocabulaire, je note les 5 formes du verbe et la traduction, mais c'est parfois grâce à l'une ou l'autre des formes que j'arrive à me souvenir de la traduction et je n'aurai pas toujours trouvé la bonne traduction à partir d'une seule des 5 formes... Ce qui fait que ma mémorisation est un peu bancale.

    J'utilise Orberg pour apprendre le latin et je n'ai pas toujours très bien fait mes cartes. J'avais commencé en me basant sur un deck latin-anglais que je traduisais, et j'apprenais le vocabulaire "en avance de phase" (en général, je travaillais le vocabulaire avec anki du chapitre N+1 pendant que je travaillais les exercices du chapitre N). Et au final, apprendre sans comprendre est sans doute la pire chose à faire.

    Merci pour vos conseils, je vais pouvoir changer un peu ma façon de faire.

    Axel



  • Et au final, apprendre sans comprendre est sans doute la pire chose à faire.

    Personnellement, je suis d'accord avec ta méthode, mais je souligne que la méthode d'Orberg est conçue expressément pour comprendre en lisant, sans étudier le vocabulaire. Les fanatiques d'Orberg (les "Orbergiens") feraient une crise de coeur s'ils t'entendaient dire que tu fais des cartes de vocabulaire. Le mieux, à mon avis, est d'apprendre les mots puis de les voir dans leur contexte en lisant le chapitre.



  • Je me demande vraiment où vous avez rencontré ces fameux "Orbergiens", ils semblent être une race vraiment étrange ;-)
    Les différents amateurs des livres d'Orberg que j'ai rencontré (sur une liste de diffusion francophone hébergé par yahoo pour cette méthode) m'ont permis de rencontrer des gens ouverts sans dogme particulier.

    Les mots nouveaux se comprennent en lisant la phrase, mais aussi en regardant en marge les explications. On y trouve des petits dessins, des "synonymes" (flere = lacrimare), des antonymes (im-par <-> par) etc. Mais ce n'est pas parce qu'on comprends le mot dans son contexte qu'on va s'en souvenir 2 chapitres plus loin, donc faire des fiches au moment où je rencontre le vocabulaire me semble aussi intéressant (pour pouvoir aussi illustrer la fiche par une phrase d'exemple que j'affiche au moment où je la retourne)



  • @Axel-Rousseau a dit dans Comment apprenez vous le vocabulaire ? :

    Je dois avoir que pour beaucoup de cartes de vocabulaire, je note les 5 formes du verbe et la traduction, mais c'est parfois grâce à l'une ou l'autre des formes que j'arrive à me souvenir de la traduction et je n'aurai pas toujours trouvé la bonne traduction à partir d'une seule des 5 formes...

    C'est pour cette raison que j'ai ajouté un champ "indice". Si je ne suis pas en mesure de me souvenir avec le seul mot latin et les exemples du dictionnaire Hatier, alors je consulte l'indice pour me donner une chance (première lettre du mot le plus souvent). Il est certain que cette manière de fonctionner n'aura pas comme résultat de mémoriser parfaitement le vocabulaire, mais ça évite de passer trop de temps dans Anki à mémoriser.

    Mon objectif est davantage de faire en sorte que beaucoup de mots me soient familiers. Lorsque je rencontre dans mes lectures un mot mémorisé avec Anki, il arrive souvent que je ne sois pas pas en mesure de reconnaître l'idée derrière le mot (ni la traduction française), mais l'important est que le mot (sa morphologie) me soit familier. Ainsi, l'idée derrière le mot s'attachera beaucoup plus facilement à ma mémoire que si je n'avais jamais vu la morphologie du mot auparavant.

    Apprendre du vocabulaire de cette façon est comme préparer une terre, en l'engraissant, etc. Les plantes poussent alors beaucoup mieux.

    Pour ma part, je suis maintenant rendu à une autre étape. Comme Daniel recommande, j'étudie des textes par coeur.



  • @Axel-Rousseau a dit dans Comment apprenez vous le vocabulaire ? :

    Je me demande vraiment où vous avez rencontré ces fameux "Orbergiens", ils semblent être une race vraiment étrange ;-)

    C'est un mouvement néo-humaniste en provenance de Rome qui prend des allures sectaires. Ils sont très minoritaires mais très zélés et intolérants.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.