lexique assimil



  • Pour anki et Orberg, j'ai un deck bien fourni, mais c'est souvent préférable de personnaliser son deck en fonction de ce que l'on souhaite retenir. Certains voudront avoir une bonne maîtrise de la compréhension latine (c'est mon cas) et ne souhaitent pas forcement être capable de s'exprimer en latin.
    Même question vis à vis des voyelles brèves ou longues, cela ne m'intéresse pas trop de les apprendre par coeur.

    Après, si quelqu'un est intéressé par mon deck anki d'Orberg, je le mettrai volontier à disposition, mais il y aurait sans doute beaucoup à améliorer pour en faire un outil utilisable par le plus grand nombre.



  • @Axel-Rousseau a dit dans lexique assimil :

    Certains voudront avoir une bonne maîtrise de la compréhension latine (c'est mon cas) et ne souhaitent pas forcement être capable de s'exprimer en latin.

    Compréhension et expression ne vont pas l'une sans l'autre. L'exercice de loin le plus utile pour maîtriser le latin est de s'exprimer en latin. Dans les exercices d'Orberg, c'est la série C qui est la plus profitable.

    J'ai vu un gars en-ligne qui a lu Familia Romana et Wheelock, mais sans faire les exercices de traduction vers le latin. De son propre aveu, il comprenait "à peu près". Il a décidé de faire tous les exercices dans un autre manuel (celui-ci). Il a constaté qu'en essayant de s'exprimer on remarque des grosses lacunes qu'on n'aurait pas vues en lisant seulement.

    Dans la méthode Assimil, il ne faut pas négliger la 2e vague. C'est l'exercice le plus difficile mais le plus profitable.

    c'est souvent préférable de personnaliser son deck en fonction de ce que l'on souhaite retenir

    Une occasion à ne pas rater. Le travail qu'il faut pour créer un deck est en lui-même formateur. Il y a fort à parier que plusieurs mots seront appris ipso facto, simplement en les écrivant.



  • @daniel a dit dans lexique assimil :

    Il a constaté qu'en essayant de s'exprimer on remarque des grosses lacunes (...)

    C'est justement sur ce point qu'il y a une grande différence avec moi : mon objectif n'est pas d'essayer de m'exprimer, mais de lire des textes en latin.

    C'est bien pour ça que je reconnais mes lacunes dans l'expression.

    Au niveau de la compréhension, j'ai aussi eu des lacunes après avoir commencé "Familia Romana" sans faire aucun des exercices et j'ai repris le cours en faisant les exercices du livre supplémentaire et en mémorisant le vocabulaire dans anki. Je suis pratiquement arrivé à la fin et j'apprécie beaucoup la lecture des chapitres. Je pense sans doute reprendre une deuxième fois la lecture des 10 derniers chapitres une fois que j'aurai terminé tout le livre. Et sans doute ensuite lire "Fabulae Syrae" avant de commencer "Roma Aeterna".

    J'ai lu sur le forum quelques conseils où l'on nous disait qu'il fallait relire l'intégralité des leçons depuis le début avant chaque nouveau chapitre. Si j'avais suivi ce conseil, j'en serais sans doute à la moitié du livre plutôt qu'à la fin avec une excellente maîtrise du latin. Mais bon objectif n'est pas d'avoir une excellente maîtrise du latin, mais de prendre plaisir à lire.

    De la même façon on peut vouloir lire un recueil de poésies pour le plaisir de la lecture ou apprendre par coeur une poésie pour le plaisir de pouvoir la réciter quand l'on veut. Ce sont deux objectifs différents.



  • @Axel-Rousseau a dit dans lexique assimil :

    @daniel a dit dans lexique assimil :

    Il a constaté qu'en essayant de s'exprimer on remarque des grosses lacunes (...)

    C'est justement sur ce point qu'il y a une grande différence avec moi : mon objectif n'est pas d'essayer de m'exprimer, mais de lire des textes en latin.

    C'est bien pour ça que je reconnais mes lacunes dans l'expression.

    Je me suis peut-être mal exprimé. J'affirme qu'il est impossible d'avoir une bonne compréhension sans faire des exercices d'expression. La personne dont je vous parlais, elle croyait comprendre correctement, mais il y a des concepts qu'elle ne maîtrisait pas et elle a fini par voir qu'elle ne comprenait pas vraiment.

    Mais bon objectif n'est pas d'avoir une excellente maîtrise du latin, mais de prendre plaisir à lire.

    Il faut de la facilité à lire pour prendre plaisir à le faire. Une quelconque connaissance du latin, si elle ne permet pas de lire facilement les auteurs, ne vous permettra pas d'y prendre plaisir. Mais tout cela dépend de votre définition d'"excellente maîtrise". Si votre maîtrise est suffisante pour lire les auteurs classiques facilement, je dirais qu'elle est excellente. Si je vous comprends bien, vous dites que vous ne cherchez pas à vous exprimer comme Luigi Miraglia et Terence Tunberg. Mais croyez-moi, si on arrive à lire les auteurs facilement, on est pratiquement à leur niveau.



  • @daniel
    bon soir
    Je me vais entrer dans cette discussion intéressante en donnant mon expérience en cours
    Je suis un faux débutant mais depuis mes 7 ans de Latin du lycée j'ai tout oublié
    donc j'ai commencé la méthode Assimil le 1 juillet et suis actuellement à la leçon 76
    et ai découvert ce site remarquable par la suite (ce qui aurait peut être influencé mon choix ...)
    Point 1 : Pas sans peine , difficile passage de la 60eme leçon : accumulation des connaissances mal mémorisées en vocabulaire et en grammaire donc j'ai repris en arrière et suis reparti plus lentement . Pour la grammaire , je me suis reporté à une vraie grammaire type Sausy ( que j'étudiais au Lycée et qui vient d'être rééditée) ou Petitmangin. Le résumé grammatical de la fin de la méthode A est bien fait mais trop condensé sans tableau (j'ai également ouvert une grammaire française : les temps du passé et du subjonctif ...mais c'est une autre histoire)
    Point 2 Rôle essentiel de la 2ème vague à condition de la faire sérieusement c'est à dire de ne laisser aucun point mal compris, de ne pas se contenter de répéter (il y a des automatismes cérébraux : en effet à force d'entendre les mêmes textes dans le même ordre j' arrive à me souvenir de l'histoire, des phrases sans forcément en connaître les éléments). Je suis la méthode suivante 2 jours après avoir fait la deuxième vague classique ,sans avoir relu je fais le thème par écrit . Alors il apparaît que de nombreux mots et tournures ne sont pas acquise
    Alors je rédige des notes type Anki.
    Je pense que l’exercice de thème est un élément essentiel à la mémorisation. (D'ailleurs lors de mes études au Lycée , j'avais parallèlement aux cours classiques lu avec profit la méthode Mentor que je viens de retrouver dans mon grenier (Elle ne permet pas d'apprendre seul, à mon avis, le latin mais elle m'avait aidé en appui des cours grâce à la pratique de la traduction français latin. Cette méthode reposait sur un texte en page parallèle avec le vocabulaire fourni : les textes sont de l'histoire religieuse et la vie des saints) cela avait amélioré mon classement ). Toute autre texte gradué parallèle pourrait faire l'affaire.
    Mais il ne faut pas se disperser donc je continue la méthode Assimil avec l'usage d'une grammaire et des exercices spécifiques (Bled , cahier de vacances de Latin)
    Point 3 Anki c'est pratique mais il est difficile de mémoriser pour moi des mots hors contexte; donc je crée des fiches Anki à partir de mes échecs ou mes imprécisions de la deuxième vague (verbe et ses formes, idem pour les mots)
    Point 4 je pense que la méthode Assimil est un premier pas vers une étude plus longue et complète. Il ne faut se faire d'illusion il faut plusieurs années pour apprendre une langue.
    Point 5 j'espère que le thésaurus de la méthode Assimil permet d'aborder des textes classiques simples : Vulgate et là je serai aidé par le cours qui me semble très bien organisé dans les ressources puis Lhomond et César.
    Mais chaque chose en son temps
    Point 6 Étant à la retraite, je consacre environ 1 h à 1 h 30 par jour à cette étude
    Voici quelques réflexions sur mon étude
    Pour le résultat je vous tiendrai au courant
    Meilleures salutations amicalement
    Philippe



  • @zorgub a dit dans lexique assimil :

    ne pas se contenter de répéter (il y a des automatismes cérébraux : en effet à force d'entendre les mêmes textes dans le même ordre j' arrive à me souvenir de l'histoire, des phrases sans forcément en connaître les éléments).

    C'est ce que je m'étais rendu compte. Les méthodes où nous devons lire et relire toujours les mêmes textes ont cet inconvénient.

    @zorgub a dit dans lexique assimil :

    Cette méthode [Mentor] reposait sur un texte en page parallèle avec le vocabulaire fourni : les textes sont de l'histoire religieuse et la vie des saints) cela avait amélioré mon classement ). Toute autre texte gradué parallèle pourrait faire l'affaire.

    Exactement, c'est la méthode que j'utilise maintenant avec les exercices de Petitmangin. Cette méthodologie dite de "re-traduction" est spécialement préconisée par l'abbé Larrasquet dans sa méthode. Quoique les exercices de Petitmangin n'avaient pas été conçu pour faire de la "re-traduction", ils s'y prêtent très bien.

    @zorgub a dit dans lexique assimil :

    Anki c'est pratique mais il est difficile de mémoriser pour moi des mots hors contexte;

    C'est vrai. Je me rend maintenant compte de ce défaut de conception de mes cartes pour la méthode de Petitmangin. Je crois qu'il est important d'y inclure aussi la phrase complète (préférablement dans un champ dédié dans le "template" de Anki) où le mot a été aperçu la première fois, pour présenter le mot dans son contexte. De cette façon, la révision avec Anki pratiquerait aussi la lecture.

    Merci beaucoup pour ces réflexions sur votre étude. Effectivement, tenez-nous au courant du résultat!



  • J'utilise Anki de manière simple champs recto verso avec ma deuxième vague assimil J'ai regardé tes fiches Petitmangin : je ne comprends pas comment tu as fait pour lier la base de donnée du vocabulaire avec les données du dictionnaire Hatier 1939 D'ailleurs bizarrement sur certaines de mes fiches Assimil apparait sans contenu la mention du dictionnaire Hatier sans contenu. Est ce le fait d'avoir téléchargé tes paquets? Il faut que quelque part le fichier Hatier soit dans l'ordinateur ou tu l'as intégré dans tes je suppose de manière automatique



  • @zorgub

    Non, le dictionnaire Hatier n'est pas directement lié au paquet Anki de vocabulaire de Petitmangin. La manière dont j'ai procédé est de créer des champs spécifiques (template) et j'ai inscrit manuellement pour chaque mot la définition du dictionnaire Hatier (du copier coller en fin de compte).

    Si vous voyez la mention "Dictionnaire Hatier" sur vos cartes de Assimil, serait-ce parce que vous avez créé vos cartes en les ajoutant à même le paquet de vocabulaire de Petitmangin? Autrement, je vous invite à vérifier et à corriger le "template" de votre paquet Assimil en cliquant sur "Cards..." ou "Cartes..." dans le navigateur de carte. Je dois avouer que cela peut être un peu compliqué malheureusement. Cela m'a pris un certain temps à m'habituer et comprendre le bon fonctionnement.



  • wouah! Vous avez fait un travail (ingens immaneque opus..) de romain ou de bénédictin selon les références de chacun !!!
    Pour ma référence cela ne me gêne pas En fait j'ai des champs vides qui renvoient au dictionnaire. Peut être que j'ai fait un copier coller de votre fiche pour créer les miennes, je ne me souviens plus. Les mystères de l'informatique ...



  • @zorgub
    Cela a été très long à faire, et malheureusement pour moi, j'estime que 80% du temps que j'ai mis à concevoir les cartes n'a pas profité à mon étude. J'aurais préféré que ce paquet soit déjà disponible. Je n'aurais eu alors qu'à ajouter de l'information supplémentaire aux cartes (contexte ou phrases où les mots ont été rencontrés, etc.), et il n'y aurait donc pas eu de perte de temps.

    Maintenant que les cartes sont faites, elles sont bénéfiques à mon étude (je me réfère souvent aux définitions du dictionnaire Hatier), mais n'importe qui pourrait en profiter de la même façon, c'est-à-dire qu'on a pas besoin de les concevoir soi-même pour en retirer le même profit. Bien sûr, si on n'utilise pas la méthode de Petitmangin, je ne les recommande pas vraiment car la liste de mots à étudier est ordonnée selon les exercices de la méthode de Petitmangin.