Petitmangin, exercice #139a 1



  • Salut,

    Est-ce que quelqu'un (peut-être Daniel?) pourrait me faire la correction de l'exercice 139a-1 des exercices de Petitmangin ? La raison de cette demande est qu'exceptionnellement le corrigé ne donne pas la réponse à cet exercice. Je crois que 139a a été ajouté dans l'édition ultérieure des exercices, mais le corrigé n'a pas été mis à jour pour refléter le changement.

    Quand on sera sûr de la bonne réponse, on en profitera ensuite pour ajouter cela au corrigé sur le site. On améliorera ainsi le corrigé petit à petit à mesure qu'on y trouve des problèmes de ce type.

    Je donne premièrement la version de l'exercice qui était à traduire en français :

    I. 1. Hic callidus homo semper ea quaerit, quae sperat sibi fore utilia. — 2. Justa imperia sunto. — 3. In priore consulatu, Cato quaestor fuerat (il ne manquerait pas ici un "a" par hazard?, voir l'exercice ici pour la note en bas de page) P. Scipioni Africano. — 4. Esto vir. — 5. Existimo sententiam illam injustam fuisse. — 6. Nunc quod es, ipse fui; nunc ego quod sum, eris. — 7. Sit tibi terra levis3. — 8. Agricola dicit hiemem frigidam fuisse, sed aestatem fervidam fore. — 9. Erit boni pastoris ovem aberrantem sedulo quaerere. — 10. Cuidam medico servus erat, quem propter ejus segnitiem saepe verberabat. — 11. Infelix si fueris, solus eris. — 12. Optimorum militum est ducis parere imperio, sine dubitatione atque sine murmure. — 13. Nullum est remedium adversus mortem. — 14. Erant multi ferarum greges in nemoribus et saltibus Sogdianorum.

    Voici maintenant ma traduction qui est à vérifier. Je n'ai pas tenté de faire de belles tournures de phrase. Je traduis volontairement de façon littérale :

    I. 1. Cet homme rusé recherche toujours ces choses qu'il espère lui être utiles. — 2. Que ces ordres soient justes. — 3. Dans le premier consulat, Cato avait été quéteur auprès de P. Scipion l'Africain. — 4. Qu'il soit un homme. — 5. J'estime que cette sentence a été injuste. — 6. Ce que tu es maintenant, moi-même ai été; moi ce que je suis maintenant, tu seras. (je ne suis pas certain de la traduction de quod ici) — 7. Qu'à toi la terre soit légère. — 8. Le laboureur dit que l'hiver a été froid, mais que l'été sera chaud. — 9. Ce sera le devoir du bon pasteur de rechercher avec soin sa brebis perdue. — 10. Un certain médecin avait un esclave (= un esclave était à un certain médecin), qu'il frappait souvent à cause de sa paresse. — 11. Si tu auras été malheureux, seul tu seras. — 12. C'est le devoir des meilleurs soldats du chef d'obéir au commandement, sans hésitation et sans murmure. — 13. Il n'y a aucun remède contre la mort. — 14. Il y avait de nombreux troupeaux de bêtes sauvages dans les bois et défilés de la Sogdiane.

    Une façon rapide de corriger serait de citer ma traduction en barrant les mots erronés et en faisant des ajouts en gras. Autrement, libre à vous d'utiliser la technique d'annotation que vous voudrez.

    Lorsque terminé, je m'occuperai ensuite de mettre le résultat final dans la section Ressources.

    Merci !



  • Tout me semble correct à l'exception du numéro 12: C'est le devoir des meilleurs soldats d'obéir au commandement du chef... le génitif est le complément de commandement et non de soldats. Aussi, il serait plus idiomatique de dire "d'excellents soldats".

    Très bien, Matthieu, tu m'impressionnes!



  • Merci beaucoup Daniel !



  • @matthieu a dit

    Lorsque terminé, je m'occuperai ensuite de mettre le résultat final dans la section Ressources.

    En fin de compte, la réponse à cet exercice était déjà dans le corrigé ! C'est moi qui avait mal regardé.

    À ma défense, heureusement que j'ai une bonne justification pour expliquer cela, mais je la garde pour moi ! :)



  • @matthieu
    J'ai trouvé ici l'ouvrage "exercices latins" 3è série de H.Petitmangin, classe de troisième et de quatrième, éditeur Gigord 1947. Et aussi le livre du Maître qui va avec, même éditeur, année 1956. Je crois qu'il existe aussi des exercices pour la classe de sixième et celle de cinquième (la 6ème représente la première année de latin).
    J'ai trouvé aussi "les textes latins du programme" de E.Renauld, classe de 5ème, même éditeur 1939, et le livre du Maître qui va avec, 1949, même éditeur.
    Je peux répondre à des thèmes ou des versions proposés dans ces deux ouvrages. Bien entendu, la réponse ne sera pas de mon cru :=), puisqu'ils dépassent largement mon niveau de latin actuel,
    à bientôt,
    armel



  • @armel
    Merci beaucoup Armel.

    J'ai déjà mis sur mon site personnel tous les ouvrages scannés PDF des livres d'exercices de Petitmangin et leurs corrigés correspondants. Par contre, il n'y a qu'un livre de lecture, le premier (6e année), sans livre du professeur correspondant.

    Non numérisés (en vrais livres), j'ai aussi le livre de 5e année de lecture (Textes du programme) ainsi que le livre du professeur. Je pense éventuellement le scanner pour le mettre en PDF. Je ne crois pas que les livres de lecture de 4e année (3e série) et plus me seront personnellement nécessaire, car rendu là, je vais me contenter des exercices. La Vulgate et les écrits des Saints (et encycliques) seront mes livres de lecture.

    J'ai le bonheur d'avoir la Somme Théologique en latin/français. Une vieille édition de 1861 avec une préface de Lacordaire lui-même! J'espère pouvoir m'en servir éventuellement ...



  • @matthieu
    je vais regarder votre site, pour voir les ressouces qu'il contient. Bravo pour la Somme Théologique préfacée par Lacordaire. Il est émouvant de penser qu'il l'a tenu dans ses mains et, comme pour tous les livres anciens, de penser à tous les propriétaires successifs de ce livre.
    armel


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.