coquilles dans le manuel MOST-Coulombe



  • @armel a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    @daniel
    *leçon XV
    -mettre sur deux lignes nix-neige et inter-entre

    Corrigé.

    *vocabulaire
    -est-ce que Romanus ne devrait pas être inclus dans le vocabulaire ?

    Románus apparaît pour la première fois à la leçon V. Je l'ai ajouté en marge du texte, mais pas dans le vocabulaire. Il faut inclure dans le vocabularium seulement les mots que l'étudiant doit retenir, tandis que les noms propres en général sont moins importants.

    .ps : je vais mettre les commentaires sur la méthode ailleurs

    J'ai hâte de vous lire. À bientôt.



  • Bonjour,
    J'ai relevé ce que je crois être quelques coquilles, corrigez moi si je me trompe.

    Dans le corrigé de la leçon 28, 1) exercice de déclinaisons :
    Ablatif sing: quodam vinculum (vinculo)
    Ablatif sing: eodem exercito (exercitu)

    leçon 28, 3)
    Pourquoi "il avait été brisé" = Fregerat (et non fractus erat) ?
    en dessous, on a :
    il avait été pris, captus erat
    elle avait été rappelée, revocata erat

    J'ai vu plein de "erat" traduits dans les textes et corrigés par "fut", et inversement de "fuerunt" par "étaient".

    Leçon 30
    Caesar : Troisième déclinaison, masculin.
    Pompeius est inimicus Caesari(S) ? L'ennemi de César ou à César ? Je mettrais plutôt un génitif, ici, donc Caesaris.

    Valete.



  • @flonlo

    J'ai relevé ce que je crois être quelques coquilles, corrigez moi si je me trompe.

    Merci d'avoir pris le temps de nous les signaler. C'est une façon simple et facile de contribuer à ce projet qui nous est commun.

    Dans le corrigé de la leçon 28, 1) exercice de déclinaisons :
    Ablatif sing: quodam vinculum (vinculo)
    Ablatif sing: eodem exercito (exercitu)
    leçon 28, 3)
    Pourquoi "il avait été brisé" = Fregerat (et non fractus erat) ?
    en dessous, on a :
    il avait été pris, captus erat
    elle avait été rappelée, revocata erat

    Vous avez raison. Je viens de corriger ces fautes.

    J'ai vu plein de "erat" traduits dans les textes et corrigés par "fut", et inversement de "fuerunt" par "étaient".

    Les corrections des thèmes proviennent de la version anglaise. J'ai essayé de l'harmoniser autant que possible avec la version française, mais certaines différences m'ont échappé. Pourriez-vous prendre en note les endroits où vous avez aperçu ces divergences?

    Leçon 30
    Caesar : Troisième déclinaison, masculin.

    Je ne saisis pas ce que vous voulez dire.

    Pompeius est inimicus Caesari(S) ? L'ennemi de César ou à César ? Je mettrais plutôt un génitif, ici, donc Caesaris.

    Inimicus peut être pris comme un nom ou comme un adjectif. Comme nom, il prendrait le génitif. Comme adjectif, il signifie littéralement "inamical" et il prend le datif. Mais on le traduirait tout de même en français par un nom, c'est plus idiomatique.



  • @daniel a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    @flonlo
    Pourriez-vous prendre en note les endroits où vous avez aperçu ces divergences?

    Je vais les noter, mais de mémoire elles sont dans les exercices, des leçons 15 à 30.

    Leçon 30
    Caesar : Troisième déclinaison, masculin.

    Je ne saisis pas ce que vous voulez dire.

    C'était pour confirmer que Caesar se décline bien de cette façon.

    Pompeius est inimicus Caesari(S) ? L'ennemi de César ou à César ? Je mettrais plutôt un génitif, ici, donc Caesaris.

    Inimicus peut être pris comme un nom ou comme un adjectif. Comme nom, il prendrait le génitif. Comme adjectif, il signifie littéralement "inamical" et il prend le datif. Mais on le traduirait tout de même en français par un nom, c'est plus idiomatique.

    Eh bien ça répond à ma question, celle-ci n'était donc pas une faute!

    Merci :)



  • Ce message a été supprimé !


  • @Hieronymus a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    @daniel
    Bonjour,

    Je serai concerné tôt au tard par ces changements.
    Serait-il possible de tenir un journal des corrections, SVP ?

    Je vais voir à cela...



  • LECTIO TRIGESIMA PRIMA
    loqui, locutus est : parler (et non parier)

    DEBROUILLONS-NOUS, dans le corrigé:
    Ils ouvrirent les portes et reçurent l’homme qu’ils ont dit était grand.
    (Une fois les portes ouvertes, ils accueillirent l'homme qu'ils dirent
    grand.)



  • @flonlo a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    LECTIO TRIGESIMA PRIMA
    loqui, locutus est : parler (et non parier)

    Corrigé.

    DEBROUILLONS-NOUS, dans le corrigé:
    Ils ouvrirent les portes et reçurent l’homme qu’ils ont dit était grand.
    (Une fois les portes ouvertes, ils accueillirent l'homme qu'ils dirent
    grand.)

    Les deux phrases me paraissent acceptables, l'une plus littérale, l'autre plus idiomatique. Est-ce une correction ou une préférence?



  • @daniel a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    Les deux phrases me paraissent acceptables, l'une plus littérale, l'autre plus idiomatique. Est-ce une correction ou une préférence?

    Dans la première, il y a un "était" qui traîne, et le verbe de la phrase latine n'est pas à l'imparfait.
    Donc je me demandais si cet imparfait était une erreur ou si on pouvait traduire le parfait latin par un imparfait français...

    J'ai oublié de me présenter. Pour ce qui concerne le sujet des coquilles: j'apprends lentement le latin depuis quelques mois, avec des périodes sans.
    Mes remarques de correction sont donc plus des remarques, voire des questions ou des demandes d'éclaircissement.
    Il se peut que je me trompe ! :)



  • @flonlo Très bien, j'ai modifié le corrigé pour ajouter votre traduction. Merci.



  • Ce message a été supprimé !


  • En passant, ma question visait uniquement à comprendre. SVP continuez de me signaler les problèmes que vous voyez, même si vous n'êtes pas certain. Votre contribution est très appréciée.



  • LECTIO TRIGESIMA SECUNDA
    DEBROUILLONS NOUS.
    Qui ex hac vita per portas discédunt mortis moriuntur.
    Il me semble que les verbes sont à la 3e personne du pluriel dans la phrase latine, ce qui donnerait :
    Ceux qui quittent cette vie en passant par les portes de la mort,
    meurent. Et non :
    (Celui) qui part de cette vie par les portes de la mort, meurt.

    LECTIO TRIGESIMA TERTIA
    Fere habuérunt Iunium in lanuário (Ianuario). <----- Ici avec cette police de caractères on ne voit rien, mais ianuario est écrit dans la méthode avec un L et non un i.



  • Corrigé. Merci encore.



  • @daniel
    lectio vicesima prima
    Si on écrit :
    Románus exércitus victus erat - l’armée romaine avait été vaincue.
    alors
    Multi mílites interfecti sunt - beaucoup de soldats avaient été tués. Soit on met erant en gardant le français, si on garde le latin on traduit par ont été tués
    (sauf si je fais erreur)
    armel



  • @armel
    Je suis d'accord avec votre explication.

    Du coup:
    Il reste plein d'incohérences, en tout cas dans la version électronique de cette méthode, en ce qui concerne les temps des verbes entre les phrases latines et leur traduction en français. J'en ai trouvé presque à chaque leçon (à partir de la 15 jusqu'à la 32).

    Du coup je me demande comment cette traduction a été faite?
    Directement du latin vers le français, ou bien en passant par l'anglais?
    Est-ce une traduction automatique type google ?

    Je ne veux fâcher personne, ce n'est pas une critique négative, ce sont seulement les questions qui me sont venues à l'esprit en parcourant la méthode MC.

    Pour ma part, avec mon faible niveau en latin, je suis perturbé quand je tombe sur une incohérence dans les temps entre le latin et le français. Ça me met toujours dans le doute.

    Valete.



  • Tu as raison Armel.

    Flonlo, c'est moi qui en suis responsable, pour y être allé trop vite. Prière de signaler les incohérences pour que je les corrige.



  • @armel a dit dans coquilles dans le manuel MOST-Coulombe :

    @daniel
    lectio vicesima prima
    Si on écrit :
    Románus exércitus victus erat - l’armée romaine avait été vaincue.
    alors
    Multi mílites interfecti sunt - beaucoup de soldats avaient été tués. Soit on met erant en gardant le français, si on garde le latin on traduit par ont été tués
    (sauf si je fais erreur)
    armel

    Enfin je ne trouve pas le passage "multi milites interfecti sunt" ni "beaucouo de soldats avaient été tués"...



  • D'accord je viens de comprendre. C'est la faute de Coulombe cette fois. Je vais corriger.



  • Dans la version anglaise, on a "erant" et non "sunt".