Questions sur le contenu de la méthode Most-Coulombe



  • A-J'avais mis de côté un petit "accroc" dans ma progression jusqu'ici sans à-coups. je me suis planté dans l'exo 2b de la leçon 13, sur magnus à accorder avec les noms neutres maria, consilia, nomina .
    Je reprends donc les tableaux vus antérieurement, celui des noms qui illustrent les 5 déclinaisons, nauta (I) , agnus (II), lex (III), senatus (IV), dies (V).
    je relis aussi la classe de bonus. Dans le paragraphe "accord de l'adjectif avec le nom" on nous dit que pour la classe de bonus, il suit la (I) pour le féminin, la (II) pour le neutre et le masculin. Oui, mais voilà la (II) c'est celle d'agnus, le seul mot dont on ait parlé jusqu'ici en détail dans le tableau. En cherchant ailleurs, je retrouve que dans la (II) on a des neutres sur le modèle de templum (templum, -um, -o et au pluriel templa, -a,-is). Bonus suit templum pour le neutre ! Il faudrait peut-être ajouter au tableau des noms cette variante de la (II) ?

    B-dans les règles concernant le genre des noms, pourquoi ne pas mettre les règles dans l'ordre des déclinaisons 1. 2. 5. 3. 4. ?

    C-dans le texte de la lectio decima sexta, il y a un début de phrase "nam iam". Il ne me semble pas avoir trouvé ce "nam" auparavant ,
    à bientôt,
    armel



  • A- Si on ajoutait entre parenthèses les explications suivantes, est-ce que ce serait plus clair?

    1. celle de bonus, qui possède trois terminaisons et suit les deux premières déclinaisons des substantifs:
    • la deuxième pour le masculin (agnus),
    • la première pour le féminin (nauta),
    • la deuxième pour le neutre (bellum, voir la leçon 10);

    B - C'est un choix pédagogique. L'auteur a voulu terminer avec la 3e déclinaison qui est la plus difficile pour connaître le genre. C'est un choix discutable...

    C- En effet, on ne le revoit pas avant la leçon 33 et il n'est pas dans le vocabulaire latin-français à la fin du volume. Je l'ajouterai dans la colonne de droite et au vocabulaire à la fin.

    Merci de vos commentaires, ils aideront les autres à éviter ces écueils.



  • @armel
    Dans la leçon 12 le tableau de bonus est divisé par genre (masc, fém, neut), tandis que dans la lecon 13 le tableau de fortis est divisé par nombre (sing, plur). Croyez-vous que c'est une source de confusion et que ce serait mieux de les diviser de la même façon?



  • @daniel
    A-Bien entendu je suis d'accord pour le point 1.
    B-D'accord aussi avec les choix de l'auteur, même si ça ne facilite pas la lecture.
    C- d'accord pour l'ajout,
    à bientôt,
    armel



  • @daniel
    Cette double façon de présenter les choses, même si elle m'avait échappée :=(, est évidemment source de confusion. Harmoniser les deux tableaux selon le mode masc, fém, neutre me paraît une bonne idée.



  • @armel
    J'ai choisi de les classer par nombre plutôt que par genre, puisque c'est la manière utilisée dans les grammaires latines, donc j'ai modifié le tableau de bonus, a, um. J'ai aussi ajouté des titres aux colonnes pour fortis, e et ferox pour indiquer les genres.



  • @daniel
    leçon 17 concernant les phrases à traduire
    Carthage a été privée de blé. le texte latin ne correspond-il pas plutôt à "est privée de blé"?
    Parce que beaucoup de blé avait été reçu. le texte latin dit : parce que du blé fut reçu.
    à bientôt, armel



  • @armel

    Voir leçon 14, nunc cogitémus: le parfait passif se construit avec "est". C'est une erreur fréquente de débutant de vouloir le traduire par le présent, dès qu'on voit la forme "est".

    Frumento accepto: l'ablatif absolu peut se traduire par à peu près n'importe quel temps de verbe, pourvu qu'il traduise la notion d'une chose faite. La meilleure traduction est la plus littérale: Le blé reçu, les hommes appelèrent le général.



  • @daniel
    Merci de me rappeler qu'il faut relire les leçons antérieures de temps en temps !
    A propos de l'exo de la leçon 17, ma remarque ne concernait pas l'ablatif absolu mais le fait que la traduction ajoutait "beaucoup de".
    à bientôt,
    armel



  • @armel
    Merci, je corrige le corrigé: Multo frumento accepto...



  • @daniel
    Dans le thème de la leçon XVIII :
    Bien que l’or du navire eût été saisi, le général ne nartit pas.
    à bientôt,
    armel



  • @armel
    Merci, corrigé.



  • Bonjour,

    Dès le deuxième chapitre, je lis : Hic parvus porcus non habuit.
    Ne manque-t-il pas un complément dans cette phrase ?



  • @Hieronymus Le complément est implicite.



  • @daniel a dit dans Questions sur le contenu de la méthode Most-Coulombe :

    @Hieronymus Le complément est implicite.

    Ah. La règle doit être expliquée ailleurs, je présume. Merci



  • Je ne crois pas qu'elle soit expliquée explicitement. Le latin omet parfois des mots qui peuvent être compris par le contexte. L'auteur espère qu'on comprendra par déduction.



  • @daniel a dit dans Questions sur le contenu de la méthode Most-Coulombe :

    Je ne crois pas qu'elle soit expliquée explicitement. Le latin omet parfois des mots qui peuvent être compris par le contexte. L'auteur espère qu'on comprendra par déduction.

    Eh bien, c'est raté.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.