L'état du latin au pays



  • Sujet toujours obscur et toujours fumeux dès que l'on veut des précisions.
    Sait-on exactement quel est l'état des lieux en ce ci concerne latin?
    Je sais que pour la France, des sites comme celui-ci font un suivi mais au Québec?

    • J'ai entendu dire qu'il n'y avait plus qu'à Bréboeuf qu'on en faisait encore au niveau secondaire. Et encore, il y aurait beaucoup plus de "civilisation" que de latin réel.
    • À McGill, il y aurait encore du monde au niveau débutant, mais rendu plus loin, c'est le désert. Je surveille à chaque rentrée et effectivement, beaucoup des cours avancés ne sont jamais donnés.
    • À l'UdM ce serait pareil. Par contre, le programme semble avoir bonne réputation.
    • À Concordia, il semblerait que les cours soient des "faux", dans le sens ou les cours affichés comme étant des cours de latin/littérature classique sont en réalité étudiés en anglais, directement dans des traductions (donc avec aucun effort d'acquisition de la langue)
    • À l'UQAM, il y a des cours d'initiation puis ensuite tous les cours avancés sont référés à l'UdM.
    • Au séminaire, J'ai jamais pu savoir s'il y en avait ou pas... comme maintenant il y a des cours grand publique on aurait pu avoir accès... Dans les mileux du grec, on trouve plus de factultés/séminaires avec cours du Nouveau Testament. Mais en général ce sont des milieux protestants.
    • Quand aux monastères, à part cette initiative, [là encore](à encore), le réseaux est moribond je crois.

    Qu'en sait-on du reste? À Québec, Sherbrooke etc. ailleurs?



  • À Montréal, il y a l'école secondaire l'Académie de Roberval qui fait un peu de latin. Aussi à Montréal, avez-vous oublié monsieur Brault qui donne des cours à Loyola?

    À Québec, il y a des cours d'initiation à l'Université Laval, dont un cours dispensé par Internet, mais au niveau avancé c'est très laconique. Il y a aussi un membre du personnel enseignant de l'université qui donne un cours gratuit pour la fondation Humanitas. Enfin, l'abbé Demets de la FSSP donne un cours de latin un lundi soir sur deux au sous-sol de l'Église Saint-Zéphirin.

    Il y a trois ans, j'ai obtenu d'un prof de l'Université Laval qu'il me fasse un cour de thème sur mesure. J'étais le seul étudiant. Il m'a monté un cours où il fallait rendre des travaux, en français, sur différents sujets traitant de la traduction français-latin. En insistant, j'ai obtenu que l'un des travaux soit remplacé par un vrai travail de traduction avec un texte à rendre en latin. Le prof est compétent en la matière, ce qui est déjà bien, mais il hésitait à déployer les efforts nécessaires pour faire de la vraie traduction pour un seul étudiant. Je ne lui en veux pas, mais je trouve dommage qu'il ne soit pas passionné et que le plaisir seul ne suffise pas à justifier cet effort. C'était malgré tout une belle expérience et mon seul regret est d'avoir reproché à ce prof une traduction "servile" qui était en réalité une meilleure traduction que la mienne.



  • @daniel a dit dans L'état du latin au pays :

    Aussi à Montréal, avez-vous oublié monsieur Brault qui donne des cours à Loyola?

    En effet, mais comme je suis dedans disons que ce cours n'est plus dans mon champ de vision!

    À Québec, il y a des cours d'initiation à l'Université Laval, dont un cours dispensé par Internet, mais au niveau avancé c'est très laconique. Il y a aussi un membre du personnel enseignant de l'université qui donne un cours gratuit pour la fondation Humanitas.

    Et au séminaire? Et dans les fac de théologie? Veterum sapientia?

    Enfin, l'abbé Demets de la FSSP donne un cours de latin un lundi soir sur deux au sous-sol de l'Église Saint-Zéphirin.

    Est-ce que c'est couru? Je crois bien qu'il y a eu la même chose à l'Église St. Irénée il y a quelques années mais c'est fini.

    Je ne lui en veux pas, mais je trouve dommage qu'il ne soit pas passionné et que le plaisir seul ne suffise pas à justifier cet effort.

    Devant l'étendue de l'hécatombe, il est normal d'être désabusé...



  • Et au séminaire? Et dans les fac de théologie? Veterum sapientia?

    Elle est bonne, celle-là... plus de chance d'avoir du latin au département des études islamiques.

    Enfin, l'abbé Demets de la FSSP donne un cours de latin un lundi soir sur deux au sous-sol de l'Église Saint-Zéphirin.

    Est-ce que c'est couru? Je crois bien qu'il y a eu la même chose à l'Église St. Irénée il y a quelques années mais c'est fini.

    J'en sais rien, ça vient de commencer. Il a bien précisé que c'est du latin très élémentaire. Je pense que @Chantal, une participante à ce forum, risque d'y avoir participé. Elle pourrait peut-être nous renseigner.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.