Vulgate - Versions et circuits



  • Quelle version de la Vulgate utilisez-vous, pour ceux qui s'en servent, et ou vous l'êtes-vous procurée (i.e. j'amerais des infos sur les circuits)?



  • Il y a trois versions de la "Vulgate": celle de 1598 dite Clémentine, l'édition critique Weber-Gryson dite Stuttgart et la Nova Vulgata (disponible ici).

    À ma connaissance, la vulgate Clémentine est disponible en trois éditions différentes:

    1. L'édition Colunga-Turrado vendue par la Biblioteca de Autores Cristianos (Espagne)
    2. Les éditions In Res
    3. L'édition de ChurchLatin.com

    Je possède celle de la Biblioteca de Autores Cristianos et celle de Stuttgart, mais l'édition que j'emploie le plus souvent est une ancienne édition de Desclée qui a été très populaire autrefois, mais qui n'est plus imprimée depuis longtemps. On peut encore la trouver usagée dans abebooks.com ou dans des bouquineries spécialisées.



  • @daniel

    Tiens, je ne connaissais pas les éditions In Res!
    J'aittends depuis longtemps qu'ils rééditent à ChurchLatin.com celle de Desclée mais bon... Ça traîne.
    Je suis toujours surprise de voir à quel point la Néo-Vulgate est peu répandue et en plus assez difficile à obtenir. J'ai dû faire des pieds et des mains. Pourtant, c'est la seule bible officielle!
    La Baronius Press bilingue (latin/anglais) est pas mal mais volumineuse. J'ai mis la main sur du déstockage de séminaire: la bible Fillion bilingue (latin/français) mais c'est assez dur à trouver.
    Comment trouves-tu la Stuttgart?



  • @Sonia la Vulgate du site Churchlatin est celle qui vient d'être éditée par InRes Press dont parle Daniel



  • @Sonia J'ai acheté l'édition Stuttgart il y a très longtemps quand je ne connaissais pas les différences entre les diverses éditions. Je ne la recommande à personne. Elle n'a pas de ponctuation, aucun renvoi, c'est une édition critique quoi. Quant à la Nova Vulgata, ce n'est pas vraiment la Vulgate, mais en grande partie une nouvelle traduction. Elle a beau être la version "officielle" de l'Église, elle n'a pas l'autorité millénaire de l'authentique Vulgate. En plus, elle comporte des erreurs doctrinales... évidemment.

    @Hieronymus Pas tout à fait... celle de In Res est plus belle que l'édition que j'utilise, mais moins pratique. Celle que j'ai est plus "moderne" avec des cartes, des index et des renvois en pied de page.



  • @daniel Vous voulez dire que vous avez une édition plus récente ?

    Pour ce qui est de la Stuttgart, vous avez raison. D'autant plus que le texte est issu de choix arbitraires de l'éditeur comme tout édition critique.
    Par contre, elle permet d'avoir toutes les variantes latines existantes, le psautier de st Jérôme sur l'hébreux, et les livres qui ont été retirés du canon, tels que Esdras 3 et 4, la prière de Manassé, le psaume 151, etc.

    La Colunga et Turrado semble une bonne édition. Le psautier de Pie XII en surcroît du psautier gallican n'est d'aucune utilité. Elle n'utilise plus le "j" latin introduit au XVIè siècle.

    Il existe aussi la Vulgate de Michael Tweedale (projet Vulsearch) en vente sur Churchlatin, mais qui ne fournit aucune référence intertextuelle.



  • Oui, celle que j'ai est un peu plus récente.

    J'utilise parfois l'édition de Colunga et Turrado justement pour le psautier de Pie XII. Il est beaucoup plus intelligible que le psautier gallican et son latin est plus agréable à lire. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi on utiliserait le psautier de la Nova Vulgata qui est ni traditionnel, ni agréable à lire.



  • @daniel
    Le psautier de Pie XII est une oeuvre littéraire mais il est complètement inchantable. C'est pourquoi il a vite été oublié.
    De ce point de vue, la NéoVulgate est plus proche du psautier gallican.



  • Alors chantons le psautier traditionnel et lisons le psautier de Pie XII. C'est d'ailleurs ce qui avait été prévu au moment d'adopter le psautier de Pie XII, qui n'a jamais été obligatoire, contrairement à la Nova Vulgata à partir de son adoption jusqu'à Summorum Pontificum en 2007.



  • @daniel a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    Alors chantons le psautier traditionnel et lisons le psautier de Pie XII. C'est d'ailleurs ce qui avait été prévu au moment d'adopter le psautier de Pie XII, qui n'a jamais été obligatoire, contrairement à la Nova Vulgata à partir de son adoption jusqu'à Summorum Pontificum en 2007.

    Les Heures Grégoriennes utilisent le psautier de la NV.



  • Voici des photos de l'édition que je préfère. J'en possède deux exemplaires, l'une en cuir avec les tranches dorées, l'autre moins belle.

    0_1475800670655_vulg1.jpg 0_1475800765461_vulg2.jpg



  • @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @Sonia la Vulgate du site Churchlatin est celle qui vient d'être éditée par InRes Press dont parle Daniel

    Absolument pas! Le projet dont il s'agit ici inclus une couverture en dur, des rubans, un peu de couleur etc. Bref, une autre allure.
    Je sais, c'est superficiel pour certains, pour moi c'est important qu'un livre ait un peu de gueule... Sinon, je préfère travailler directement su des PDF.



  • @daniel a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @Sonia J'ai acheté l'édition Stuttgart il y a très longtemps quand je ne connaissais pas les différences entre les diverses éditions. Je ne la recommande à personne. Elle n'a pas de ponctuation, aucun renvoi, c'est une édition critique quoi.

    Bon à savoir. J'ai horreur des textes sans ponctuation, sous prétexte que ce serait "authentique" et "d'origine".

    Quant à la Nova Vulgata, ce n'est pas vraiment la Vulgate, mais en grande partie une nouvelle traduction. Elle a beau être la version "officielle" de l'Église, elle n'a pas l'autorité millénaire de l'authentique Vulgate.

    J'ai déjà suivi une discussion sur le sujet ou il était dit qu'au final il y avait très peu de différence entre les deux.
    Personnellement, sans être une experte du tout, j'y ai surtout vu des ajustements au niveau du latin lui-même. St. Jérôme avait beaucoup de tournures dans son latin importées du grec ou du Hébreu, mais qui sont bizarres d'un point de vue latin "classique".

    De toutes les façons, on sera pour toujours pognés avec la Clémentine:
    Le corpus liturgique latin complet est basé dessus. Comme la période post-conciliaire n'ai rien produit qui vaille en matière de chants, compositions, liturgie etc. et qu'on ne trouve nulle part la messe novus ordo en latin (Si! À St. Patrick ou les lectures sont en anglais, donc exit la bible), ni l'office divin conciliaire en latin (Si! chez les Soeurs de Ste. Marie des Deux Montagnes, ou ce sont des liasses de photocopies loose qu'on vous remet!!)

    En plus, elle comporte des erreurs doctrinales... évidemment.

    Comme je ne suis pas schismatique, c'est quelque chose que je ne crois pas.
    C'est souvent affirmé mais jamais démontré. En tous les cas, ce n'est d'aucune importance: PERSONNE n'utilise jamais la Nova Vulgata donc de toutes les façons, le point est mort.



  • @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    Les Heures Grégoriennes utilisent le psautier de la NV.

    Alors, qu'est-ce que ça donne? Quel beau livre...
    J'ai longtemps bavé devant ce diurnal mais comme je ne lis pas la musique, et qu'il n'y a aucun endroit en dur ou en ligne ou on puisse suivre l'Office latin conciliaire, ça ne me sert à rien.
    Les martiniens ne sont pas en ligne, ou alors j'ai mal cherché...



  • @daniel Il est impensable que la NV contienne des erreurs doctrinales. Il faut faire attention à ce qu'on dit.

    La traduction a des défauts . Elle est moins bonne et pense corriger des erreurs de traduction. Et le psautier est révisé à partir de l'heureux massorétique (tout comme celui de Pierre-Henri XII).



  • @Sonia a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    Les Heures Grégoriennes utilisent le psautier de la NV.

    Alors, qu'est-ce que ça donne? Quel beau livre...
    J'ai longtemps bavé devant ce diurnal mais comme je ne lis pas la musique, et qu'il n'y a aucun endroit en dur ou en ligne ou on puisse suivre l'Office latin conciliaire, ça ne me sert à rien.
    Les martiniens ne sont pas en ligne, ou alors j'ai mal cherché...

    C'est très bien. Je m'en sers car je connais le grégorien.
    Il existe des endroits qui diffusent les offices en latin mais au fuseau horaire européen.



  • @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @daniel Il est impensable que la NV contienne des erreurs doctrinales. Il faut faire attention à ce qu'on dit.

    Pourquoi est-ce impensable?



  • Comme je ne suis pas schismatique, c'est quelque chose que je ne crois pas.

    Je suis curieux de connaitre votre définition de schismatique ! Comme si le fait de remettre en question une traduction non infaillible mettait quelqu'un en schisme.



  • @daniel a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    @daniel Il est impensable que la NV contienne des erreurs doctrinales. Il faut faire attention à ce qu'on dit.

    Pourquoi est-ce impensable?

    Parce que c'est une traduction officielle approuvée pour l'Église universelle. C'est comme si vous disiez que le catéchisme contient des erreurs doctrinales. La traduction peut être imparfaite cependant.

    Mais de quels éléments disposez-vous pour affirmer cela ?



  • @Hieronymus a dit dans Vulgate - Versions et circuits :

    C'est comme si vous disiez que le catéchisme contient des erreurs doctrinales.

    Pour ma part, j'évite tout document officiel de l'Église qui permet une interprétation orthodoxe, et également une interprétation hétérodoxe. Je vais utiliser à la place une version plus ancienne qui ne permet qu'une interprétation orthodoxe. J'applique ce principe à la nouvelle traduction de la Vulgate, au nouveau catéchisme, et à toutes les "nouveautés" après Vatican II.

    Suis-je donc un schismatique ? Puisque je fréquente souvent la messe de Paul VI, certains traditionalistes pensent que je suis schismatique. Et puisque je vais parfois à la messe traditionnelle, certains pensent que je suis schismatique à cause de cela. Qui a raison ? Je ne sais pas. Je suis peut-être schismatique sans m'en rendre compte. Tous et chacun croient qu'ils sont du côté des gentils. Je ne fais pas exception ... :)


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.