Macmillan's Latin Course



  • Cet après-midi @matthieu et moi discutions de l'avancement de son étude du latin et en particulier des points faible de la méthode de Petitmangin: son très grand vocabulaire, qui exige des efforts surhumains de mémorisation, et la complexité des règles de grammaire à apprendre. J'ai alors évoqué une ancienne méthode anglaise, datant de 1887, intitulée Macmillan's Latin Course, qui avait pour objectif de remédier à ces défauts. Elle propose au plus 6 nouveaux mots à chaque leçon, une forme ou une règle de grammaire très simple et beaucoup d'exercices permettant d'acquérir le vocabulaire et la grammaire par la pratique et la répétition plutôt que par la mémorisation. Le vocabulaire est toujours répété dans les exercices des leçons ultérieures et on apprend les mots par répétition.

    La méthode de Macmillan n'est pas du tout stimulante du point de vue du contenu. Les phrases sont disjointes et invraisemblables. À mes yeux, ce n'est pas un défaut, puisqu'une méthode de latin n'a pas pour objectif de nous divertir. Je n'ai pas beaucoup d'admiration pour les méthodes qui essayent de captiver notre attention avec des récits plus ou moins intéressants. Ce que j'admire, ce sont les méthodes qui nous apprennent le latin de façon efficace. Des histoires intéressantes sont un atout, mais pas au prix de forcer l'étudiant à apprendre un trop grand nombre de nouveaux mots pour le rendre capable de la comprendre. En voulant retenir son intérêt, on finit par le décourager par la difficulté de raconter une histoire sans recourir à un vocabulaire diversifié.

    Je m'excuse de vous parler d'une méthode qui n'est pas accessible aux francophones, donc qui n'a pas beaucoup d'utilité pour les lecteurs de ce forum, mais elle a un certain intérêt du point de vue théorique et qui sait, peut-être quelqu'un se décidera-t-il à la traduire...


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.