Maison d'édition latine



  • C'est ce que Sonia appelle "l'auto-publication", c'est probablement la meilleure option, même si les intermédiaires prennent une grosse part du gâteau. Mais d'abord il faut travailler les textes, ce qui nécessite des bénévoles.



  • @daniel
    Je crois qu'effectivement sans moyens financiers et sans le soutien d'une maison d'édition dûment établie c'est une bonne solution. Personnellement je peux apporter ma pierre à l'édifice : je me débrouille plutôt bien en mise en page.