Leçon 7 - Coulombe



  • Bonjour,

    Dans l'exercice, on trouve :
    Galli non fuerunt boni consiliis.
    Consiliis est bien l'ablatif de consilium (plan, projet) ?
    Je ne vois pas comment traduire.



  • @Hieronymus
    Ça me semble se traduire par:
    Les Gaulois ne furent pas bons par leurs conseils.

    Mais je ne suis qu'un débutant, donc ne pas se fier. :-)



  • @matthieu a dit dans Leçon 7 - Coulombe :

    @Hieronymus
    Ça me semble se traduire par:
    Les Gaulois ne furent pas bons par leurs conseils.

    Mais je ne suis qu'un débutant, donc ne pas se fier. :-)

    Concilium c'est plutôt un projet, d'après la leçon 6.
    Mais votre traduction me semble peu compréhensible ou bien trop littérale.



  • Consilium a les deux sens.

    L'ablatif est un cas "fourre-tout" qui exprime à peu près tous les compléments autres que le complément direct et indirect qui prennent l'accusatif et le datif respectivement. Il exprime ici de quelle manière, en quoi les gaulois n'étaient pas habiles. Voici l'explication de l'auteur:

    "Románi fuérunt multi NÚMERO — Les Romains furent beaucoup EN NOMBRE."

    Il est diffice de traduire littéralement l'ablatif qui est le latinisme par excellence. Plus figurativement, on pourrait dire: Les gaulois n'étaient pas bien avisés.



  • @Hieronymus

    Boni me semble être nominatif pluriel, attribut (ou en apposition, je ne sais pas comment on appelle ça maintenant) de Galli.

    Conciliis est ablatif et peut être traduit pas "dans leurs conseils/projets" ou "en ce qui concerne leurs conseils/projets".



  • @daniel a dit dans Leçon 7 - Coulombe :

    Consilium a les deux sens.

    L'ablatif est un cas "fourre-tout" qui exprime à peu près tous les compléments autres que le complément direct et indirect qui prennent l'accusatif et le datif respectivement. Il exprime ici de quelle manière, en quoi les gaulois n'étaient pas habiles. Voici l'explication de l'auteur:

    "Románi fuérunt multi NÚMERO — Les Romains furent beaucoup EN NOMBRE."

    Il est diffice de traduire littéralement l'ablatif qui est le latinisme par excellence. Plus figurativement, on pourrait dire: Les gaulois n'étaient pas bien avisés.

    Effectivement, j'a relu la règle juste avant que vous répondiez et je me suis dit que ça pouvait être cela.
    En fait, je ne cherche à traduire que lorsque je n'arrive pas à saisir le sens exact. Et il faut généralement éviter de traduire comme avec toute méthode naturelle.
    En revanche, le chapitre 6 ne donne que «projet» ou «plan» comme traduction, c'est pourquoi je me suis cantonné à cela.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.